Accueil Actualités Un congrès qui s’adresse autant aux collectivités locales, qu’aux acteurs de la mobilité quotidienne !

Des Thèmes comme La Gouvernance, Les Projets Intégrés, les Technologies et les Services seront discutés par des spécialistes de tous horizons.

Rencontrez dès le 30 janvier :

• Mme Véronique PICARD et M. François FERRIEUX, du Syndicat Mixte des Transports Collectifs de l’Oise parleront de « Oise Mobilité » un système d’intermodalité du syndicat mixte SRU du SMTCO qui « regroupe l’intégralité des 13 AOT (Autorités organisatrices de transport) existant dans l’Oise (dont le Conseil général et le Conseil régional). » – Atelier Autorités organisatrices.

• M. Patrick LECOEUR de la Ville de Paris, présentera « Une gouvernance de transport : AUTOLIB’ » dans l’Atelier Nouveaux services automobiles :

« Autolib’ en s’inscrivant dans un bouquet de services à la mobilité apporte une réponse d’un type nouveau en gouvernance de transport. »

• M. David GIL du CETE Nord Picardie et M. Jean-Eric PERUCHON de la DIR Nord vous informeront sur les avancées de l’« Evolution du système d’aide à la gestion du trafic sur les voies rapides urbaines de Lille-ALLEGRO phase 4 » dans l’Atelier Conception des grands projets.

• Dans l’Atelier Détection des motos, Mme Cristina BURAGA du CETE Méditerranée et Mme Peggy SUBIRATS du CETE Normandie Centre dans « Protocole d’évaluation des technologies de détection des deux roues motorisés dans le projet Metramoto » partent du concept suivant :

« Une meilleure connaissance du trafic des deux roues motorisées (2RM) permettrait une meilleure évaluation du risque encouru par ces usagers vulnérables. En effet, proposer des solutions innovantes dans ce domaine faciliterait la mise en place d’actions afin de réduire le nombre d’accidents corporels graves dans lesquels ces usagers sont impliqués. »

• M. Laurent BRIANT de CITYWAY et M. Jean COLDEFY du Grand Lyon se sont penchés sur l’optimisation dans le temps et l’espace les infrastructures existantes dans l’Atelier Evènement, crises, régulation temps réel et proposent « Optimod’Lyon, faciliter le report modal par la connexion en temps réels des offres de mobilité urbaine ».

« Pour y arriver, il est cependant important de développer des solutions ITS adaptées aux spécificités de la mobilité urbaine, particulièrement complexes. C’est l’un des grands enjeux technologiques du projet Optimod’Lyon et en particulier le projet SmartMoves, qui vise à intégrer l’ensemble des données mobilités de l’agglomération et de développer un compagnon de mobilité, qui dans le jargon technique, sera le 1er navigateur intermodal urbain basé sur du temps réel. »

• Dans l’Atelier Péage et tarification, Mme Anne LE RUYET et M. Gilles CHOMAT avancent :

« Sur un même territoire, plusieurs autorités organisatrices de transport interviennent et plusieurs réseaux de transports coexistent. Les liens entre ceux-ci deviennent de plus en plus inéluctables notamment parce que les usagers sont amenés à pratiquer de l’intermodalité en passant d’un réseau à l’autre ».

Retrouvez ces points développés dans leur exposé intitulé « L’intégration tarifaire, une coopération entre AOT pour un meilleur service de l’usager ».

 

Les débats continuent le 31 janvier avec :

• M. Christophe DOUCET de TISSEO SMTC propose dans l’Atelier Urbanisme et Aménagement, une étude sur les « Déplacements, mobilité, transport : La démarche de contrat d’axe ou comment articuler aménagement urbain et déplacements ».

 

• Dans l’Atelier Stratégies urbaines, retrouvez des indications sur ces problématiques avec « un projet de conception intégré : Paris piéton » abordé par M. François PROCHASSON de la Ville de Paris ou « Vers une gouvernance marchandises en ville de Toulouse » présentée par M. Serge MATHIEU de la Communauté urbaine du Grand Toulouse.

• Les moyens de transports collectifs ne sont pas écartés du Congrès et font parti de l’Atelier Tramways, métros et viabus.

Dans l’exposé « Les stratégies de régulation et priorités des tramways », M. Zeynel ACUN de SATELEC-FAYAT et M. Michel MUNOZ du Conseil Général du 93 vous expliqueront que :

« La priorité tramway est généralement acceptée par l’ensemble des usagers de la route comme une priorité maximale, c’est à dire que les carrefours sont programmés afin de permettre le passage des tramways sans arrêt ni ralentissement à l’approche du carrefour dans les limites des contraintes réglementaires, tout en cherchant à minimiser la gêne aux autres usagers. La priorité bus n’est pas perçue par les autres usagers avec le même niveau d’importance. La priorité bus doit ainsi faire l’objet d’un compromis dans la définition de son fonctionnement et dans ses réglages, pour que les actions réalisées en faveur des bus ne perturbent pas de trop la circulation générale. »

Alors que M. Thierry VESSOT de GTIE TRANSPORT et M. Eric VIGENT du SYSTRAL aborderont dans « Métro de Lyon : optimisation du temps d’arrêt en station » que :

« Face à l’augmentation constante du nombre de voyageurs empruntant la ligne D automatique du métro lyonnais, le SYTRAL étudie toutes les solutions permettant d’augmenter le flux des voyageurs sur cette ligne sans pour autant augmenter les infrastructures. La solution que nous décrivons ici a pour objectif d’optimiser les temps d’arrêt des rames en station. »

 

• M. Eric VIOLETTE du CETE Normandie Centre, M. Michaël SAVARY de la Direction interdépartementale des routes et M. Florian WEYER de la DIR Nord Ouest exposeront dans l’Atelier Projets d’exploitation « GERICAULT : Projet innovant de gestion de trafic et de déplacement sur l’agglomération Rouen-Elbeuf » qui « […] a pour ambition d’offrir aux personnes en déplacement des services intelligents et performants, fondés sur l’optimisation des réseaux existants. »

 

• C’est dans l’Atelier Fusion et partage des données, que M. Jean COLDEFY du Grand Lyon pose les problématiques suivantes : « Données mobilité, quelle complémentarité entre les acteurs publics et privés en milieu urbain ? »

• Dans l’Atelier Exploitation en tunnels seront présents en autre, M. Nicolas DITCHI du CETE Méditerranée et M. Olivier NAU de SETEC ITS qui feront connaitre les premières études menées par le CETE, sur la base d’un modèle dynamique de trafic de grande envergure dans « 2ème tube du tunnel de Toulon – La régulation dynamique du trafic ».

 

• L’Atelier Aide au voyageur tient également une place importante dans le Congrès.

M. Saad SENOUCI et M. Olivier RICHARD du CETE de Lyon seront parmi ceux qui le démontreront dans leur exposé intitulé « Mesure de l’accessibilité des transports en commun pour les personnes à mobilité réduite ».

 

Sans oublier M. Yves CROZET, Professeur à l’Université de Lyon, Institut d’études politiques (IEP), président du Laboratoire d’économie des Transports (LET), invité d’honneur de la séance plénière dès le 30 janvier.

 

N’attendez plus, téléchargez le programme et inscrivez-vous au Congrès Atexpo dès à présent !

En raison d'un dysfonctionnement avec Internet Explorer
le site congres-atexpo.fr est accessible en mode dégradé.

L'équipe technique travaille à vous apporter
le meilleur confort d'utilisation sur ce navigateur.
 
Pour pallier ce désagrément, nous vous invitons à mettre à jour
votre navigateur, ou à utiliser des navigateurs alternatifs.

Accéder au site (Mode dégradé)
Télécharger Firefox
Télécharger Chrome