Musicothérapie : comment ne plus stresser en voiture ?

Chaque année, le nombre de cas d’accidents de voiture qui défraient les chroniques ne cesse de croître. Les raisons sont multiples certes, mais plus d’un cas d’accident est lié au stress au volant. Si vous faites partie du lot, il n’y a pas lieu de s’alarmer puisque la musicothérapie peut vous aider.

Il s’agit d’une approche qui accompagne les individus vers une meilleure gestion des émotions difficiles, dont le stress. Découvrez comment.

Musicothérapie: comment ne plus stresser en voiture ?

La musicothérapie : qu’est-ce que c’est ?

La musicothérapie est une thérapie spéciale basée sur la musique. Cette dernière se définit comme un amalgame d’ondes sonores. Elle a le pouvoir d’adoucir les mœurs tout en distillant à celui qui l’écoute, une émotion agréable de bien-être.

Pour en revenir à la musicothérapie, elle utilise les productions musicales et/ou l’écoute comme étant des outils thérapeutiques. L’action de la musicothérapie part du cerveau dans lequel elle agit comme un stimulus sur le centre des émotions.

Ses effets peuvent alors s’étendre progressivement vers les autres systèmes de l’organisme : musculaire, végétatif, respiratoire et cardiovasculaire. Son intérêt, c’est de permettre au sujet soumis à la thérapie de profiter des bienfaits de la musique, d’exprimer ses émotions et de se dégager de son stress en n’utilisant pas de mots.

On distingue plusieurs types de musicothérapie parmi lesquels on peut citer : la musicothérapie active et la musicothérapie passive (ou réceptive). C’est cette dernière forme de musicothérapie qui est indiquée pour la réduction du stress. Elle se résume le plus souvent à l’écoute d’un programme sonore.

Pour l’établissement de ce programme, il est pris en compte l’âge du sujet, ses problèmes psychologiques et sa culture de la musique. Ces paramètres sont identifiés après un entretien psychologique et un test de réceptivité musicale.

Réduire son stress en voiture par l’écoute de musique ?

Des études récentes ont prouvé l’existence d’une corrélation positive entre la musique douce et l’amélioration de la conduite d’une voiture.

Ces analyses ont été effectuées par Marjolein van der Zwaag (laboratoires de recherche scientifiques de Philips à Eindhoven aux Pays-Bas) en collaboration avec d’autres chercheurs de l’Université de Stanford en Californie. Leurs travaux ont porté essentiellement sur le stress au volant et sur les différents styles de musique.

Des résultats de ces analyses, on retient que la musique en général, et donc, la musicothérapie permet de faire moins d’erreurs de conduite.

Il importe de préciser que la musicothérapie est une affaire de professionnel. Pour en bénéficier, il est donc conseillé de faire recours soit à un musicien doté de compétences psychologique ou psychothérapeutique ou carrément à un professionnel de la santé qui maîtrise la musique et ses rouages.

C’est plutôt aisé de trouver de telles compétences aujourd’hui proches de chez vous puisque certains centres hospitaliers et de réadaptation proposent le service. Les centres de santé communautaires et ceux du milieu scolaire sont également indiqués pour vous fournir le bon musicothérapeute.

Pour la réduction du stress au volant d’une voiture, la musicothérapie est une alternative prometteuse. Toutefois, elle n’est pas toujours indiquée dans les cas de troubles d’hallucinations ou lorsqu’il y a présence de certaines formes d’épilepsie.

Il faudra également retenir que la musicothérapie est une aide pour venir à bout du stress. Elle n’est donc pas un traitement médical et ne peut en aucun cas s’y substituer.